archive-be.com » BE » C » CYCLOSITE.BE

Total: 244

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Cyclosite - Les photos du mois
    Sourires symboles de l accueil Roumain Flâneries sur la place de Kremnica en Slovaquie Hadrien mon fiston a compris comment utilser les pédales Je ne dois plus le pousser Grimpt tout à l atelier en Turquie pour la soudure d un porte sacoches Cheminée de Fée Paysage de Cappadoce en Turquie Recto verso dans les Vosges en automne Balade hivernale avec Hadrien dans la remorque En direction de Mustek près

    Original URL path: http://www.cyclosite.be/photodumois/2005/index.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Cyclosite Nouveautés
    service En route vers la Roumanie l Ukraine et peut être un bout de Moldavie En fonction des connections que je rencontrerai en route il sera plus ou moins possible de me suivre en suivant le lien suivant http cyclosite

    Original URL path: http://www.cyclosite.be/nouveau.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Cyclosite - Premiers petits voyages à vélo
    en Belgique Avec des vergers de pommes et de poires dans des prairies j aime beaucoup je ne prends que les toutes petites routes les blanches de Michelin J arrive à Remouchamps content mais épuisé le nuit sera bonne sous la tente La nuit est bonne mais le lever est difficile il pleut pas le courage d autant plus que mes vieilles fontes sont loin d être étanches Après deux heures à méditer sous la tente ça se calme je démonte le tout A peine suis je prêt qu il pleut à nouveau je pars quand même pour finalement abandonner à Barvaux et prendre le train pour Neufchateau d où je rallierai Martelange Je roulerai sans bagages pendant une bonne semaine dans la Gaume Au début de l été suivant je craque j achète avec quelques économies un VTC vélo tous chemins mais pas encore les sacs je ne pense plus tout de suite aux voyages Haut Bas Belgique Nord de la France 1999 Mon épouse vit pour un an près de Paris où elle travaille dans un hôpital de banlieue je décide de la rejoindre à vélo J achète des fontes bon marché dans un stock américain et je pars Pour la première étape c est clair je dors à Dréhance au dessus de Dinant où je plante la tente dans le jardin des parents d un ami L étape est un peu longue pour mon entraînement 114km c est très dur sur la fin surtout que la montée de Dinant à Dréhance est loin d être tendre et douce A peine la tente est elle montée que je me décide à profiter du barbecue pour préparer mon repas Mais je suis en Belgique et il se met à pleuvoir tant pis BBQ quand même je n ai pas d autre solution Le lendemain matin il pleut encore et comme toujours dans ces cas là cela commence par deux heures de réveil grognon Je me décide à démonter en vitesse j abandonne dans les poubelles du curé quelques objets inutiles et sans valeur qui sont trop lourds à porter dans les côtes Je descends à Dinant vers la gare On prétend qu en Gaume il fait toujours meilleur j achète un billet pour Florenville pour moi et mon vélo En effet en arrivant à Florenville la pluie s arrête ce serait donc vrai Je charge le vélo pour partir vers Mouzon il ne pleut plus juste un peu de vent mais pas trop je ne roule pas trop mal A Mouzon je découvre une horreur le camping se trouve à côté d une usine métallurgique qui travaille toute la nuit bonjour le bruit Je ne parviendrai à m endormir que quand mon amie la pluie viendra couvrir le bruit des machines Le lendemain il fait ce que les bulletins météo appellent un temps variable pluie et éclaircie je commence à sentir un début de tendinite au tendon d Achille droit mais je roule quand même jusqu à Juniville A

    Original URL path: http://www.cyclosite.be/voyages/premiervoyages/index.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Cyclosite - Découverte de la montagne à vélo Drome Vaucluse
    vieux monsieur me raconte avoir participé à la construction de la route du col dans les années 30 à la pioche le col n en sera que plus impressionnant mais sans difficulté majeure J arrive à la Motte Chalancon dans un camping sympa avec piscine mais pas trop cher Il y a plein de Belges surtout des Liégeois oufti quel accent Et de la Jupiler au fût je fais donc une exception au Pastis Le lendemain je reprends la route sous quelques gouttes de pluie pour quatre cols Sous cette météo pas terrible le cols de Pré Guittard me semble long Le temps s améliore et je passe les cols Lescou de la Sausse et de Valouse sans la moindre difficulté La descente du col de la Sausse est vraiment sympa dans une gorge étroite trop courte J effectue ensuite une descente à tombeau ouvert vers Chantemerle Les Grignan où m attendent mes amis pour une journée de repos près de la piscine Je ne marque en fait qu un seul arrêt au moment où pour la première fois je vois distinctement le Mont Ventoux à l horizon Il est tellement beau là bas au loin que la décision est vite prise j y vais Le sixième jour je pars vers 17 h seulement de Chantemerle direction Vaison la Romaine la route est chiante mais j ai pris les grands axes pour arriver pas trop tard J ai longuement réfléchi et hésité pour savoir par où attaquer le monstre qui se dresse maintenant devant moi finalement je serai raisonnable je le prendrai de Sault et sans bagage Pour un premier plus de 1500 presque 2000 c est déjà pas mal Et le septième jour Dieu se reposa oups pardon j entame le tour du Ventoux par le nord il fait épouvantablement chaud et je n avance que par coup de 10 km pour me mettre à l ombre un quart d heure et repartir J arrive finalement tard à Sault Je passe ce jour là le Pas du Voltigeur et le col de Veaux vraiment tout petits Le huitième jour je me lève en pleine forme il y a beaucoup de nuages sur le sommet du monstre mais je suis convaincu qu ils vont se lever Je pars de bonne heure il ne fait pas très chaud mais tout va bien Plus je monte plus il y a du vent au Ventoux vous me direz que l on n a pas vraiment le choix Arrivé au Chalet Reynard il fait franchement froid et je décide de faire une pause les nuages sont toujours là quelques mètres au dessus de moi je m envoie donc un chocolat chaud et un café avant de repartir Je ne m arrêterai plus il fait vraiment trop froid je me suis couvert mais ca ne sert à rien la veste imperméable au vent est en bas En passant devant le monument Simpson je ne pense qu à une chose bientôt le sommet il reste moins

    Original URL path: http://www.cyclosite.be/voyages/decouvertemontagne/index.htm (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Cyclosite - Séjour à Barcelonette : les grands cols du Tour de France
    dépasser ce genre de voiture à vélo je me lance à fond pour atteindre la vitesse maximum que je n ai jamais fait à vélo 77 km h et la Ferrari est dépassée Dans le premier virage qui suit ce dépassement je manque de me planter mes freins répondent à peine ouf je passe tout juste c est promis je ne roulerai plus jamais aussi vite serment d ivrogne Je rentre finalement au camps épuisé mais tellement content d avoir passé sans problème mes deux premiers plus de 2000m Le lendemain c est sur le col d Allos que se porte mon choix pour une ascension dont la difficulté principale consiste à tuer les taons avant qu il ne réussissent à me piquer jeu auquel je perds le plus souvent arrivé au sommet je totalise plus de 30 piqûres Mon épouse me rejoint en voiture et j effectue la descente devant elle sur l autre versant pour continuer ensuite une balade motorisée vers le lac d Allos Il se met à pleuvoir et je ne regrette pas pour une fois de me trouver dans un habitacle hermétique Le col que j attaque le troisième jour est un des deux plus pénibles de la vallée de l Ubaye celui de Larche Non pas que les pentes soient monstrueuses mais la route n est pas agréable il y a du monde et surtout pas mal de camions je ne garde pas de très bon souvenir de cette ascension d autant plus qu il manque 9 m à ce col pour qu il atteigne les 2000m La météo évoluant vers un temps de plus en plus maussade nous décidons de rejoindre les Dolomites italiennes où nous espérons du meilleur Je ne roulerai pas le moindre km à vélo pendant ce séjour italien les techniques de pilotage je ne parle pas de conduite des autochtones ne m en donneront pas la moindre envie de plus il y a vraiment trop de monde sur les routes pour que cela soit agréable Je retournerai peut être dans les Dolomites mais hors saison touristique Après quelques jours en Italie nous revenons à Barcelonnette il me reste trois cols à faire pour avoir fait tous les cols routiers de l Ubaye La Bonette me fait peur je décide de commencer donc par le col de Pontis La pente y est fort raide par rapport aux autres cols du coin environ 10 sur 5 km mais je grimpe sans trop de problèmes Je ferai d ailleurs les 500 derniers mètres à bloc encouragé par deux familles en voiture qui sont là en repérage avant une ascension cycliste prévue le lendemain Le col de Pontis est un col parfaitement inutile une route moderne et presque plate permet de l éviter mais les vues sur le lac artificiel de Serre Ponçon valent vraiment la peine En redescendant je décide de ne pas m arrêter là et de grimper le col de St Jean la route est du type de celle du

    Original URL path: http://www.cyclosite.be/voyages/barcelonette/index.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Cyclosite - Voyage à vélo aux Pays-Bas Afsluitdijk over
    km de long qui protège le pays de la mer les Hollandais y ont construit une autoroute et une piste cyclable Je vous jure que rouler à vélo pendant 30 km le long d une autoroute cela casse la tête heureusement j ai mon Walkman sur les oreilles et je roule le nez dans le guidon face à un vent léger Le soir je suis un peu frustré cela fait deux jours que je longe la mer et je ne l ai pas encore vue ou presque il y a toujours une digue entre elle et moi Les terres hollandaises sont en grande partie des polders terres gagnées sur la mer en dessous du niveau de la mer elles sont donc toujours protégées par des digues qui bouchent le paysage Le soir je vais donc m installer au sommet de la digue pour observer le coucher de soleil l horizon est bien net et j observe un superbe rayon vert et je me couche tard Le sixième jour le vent est devenu plus fort et il souffle franchement de face je tiens difficilement les 18 km h le paysage commence tout doucement à me lasser il est très monotone et surtout beaucoup trop plat Le principe est assez simple tracer trois lignes droites parallèles Sur la première creusez un canal sur la seconde construisez une route et sur la troisième une digue plantez quelques arbres entre la route et le canal et vous avez reconstitué le paysage hollandais Le soir je me couche fatigué et pas du tout certain d avoir envie de continuer ce voyage Seul grand fou rire de la journée les panneaux de Sexbierum j avais dis pas de col pas de photos de panneaux mais la je ne résiste pas Le lendemain le vent est devenu

    Original URL path: http://www.cyclosite.be/voyages/afsluitdijk/index.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Cyclosite - A l'entrainement dans les Vosges et au Luxembourg
    camp militaire bien entendu interdit au touriste que je suis Un chemin agricole en cul de sac permet cependant de monter encore un peu plus haut mais pas d atteindre le sommet dommage De retour à Diekirch je décide de prolonger ma promenade en remontant la Sure par la piste cyclable Je quitte celle ci pour suivre le cours d eau à Ingeldorf Sur la petite route dans le fond de la vallée j ai avec un tout petit peu d imagination l impression de me trouver en Drôme en montagne quel pied au retour je croise même un authentique berger ses moutons et ses chiens Je vous jure on s y croirait Le lendemain je constate au réveil que les météorologistes n avaient pas tout à fait tort il fait gris le vent s est levé qu importe je pars quand même Je remonte la vallée de la Sure pour la quitter au pied de l ascension de Bourcheid La côte est rude et l on croit être proche du sommet quand on arrive près du château mais il en reste encore un bon morceau Pour la descente par contre la route était en réfection j ai donc eu droit pour commencer à une piste infâme suivie d un tronçon de bitume frais mou et collant Pas ce qu on fait de mieux pour le vélo J ai ensuite attaqué l ascension de Masseler en aller retour la route passe par un col très marqué sur le terrain mais qui n est reconnu à ma connaissance par aucune carte A chaque arrivée sur le haut du plateau les vues sont vraiment splendides lointaines et vallonnées vraiment sympa J ai ensuite continué vers la côte d Eschdorf et le Jardin Napoléon qui il faut l avouer m ont laissé peu de souvenirs Il faut reconnaître que le vent soufflait de plus en plus fort et que quelques gouttes de pluie sont venues se mêler à la fête Le troisième jour la météo n était vraiment plus au vélo et je suis rentré à la maison non sans avoir entamé la bouteille de sirop de ma pharmacienne Une seule certitude les vallées luxembourgeoises ne sont pas trop éloignées de chez moi et j y retournerai certainement pour de courts séjours comme celui ci Les images du Luxembourg région de Diekirch Vosges Juin 2002 Retour au menu voyages M écrire Nous avons mon épouse et moi la possibilité de séjourner un week end au Club Med de Vittel moi qui ai horreur de ça sans jamais avoir essayé me voilà obligé de me faire une opinion Premièrement j observe le manège des Gos et l aspect colonie de vacances de la formule Club Med pas trop mon truc Deuxièmement au moins un des plats du buffet n était pas frais et je me tape une indigestion qui m empêchera de dormir une partie de la nuit Le lendemain ce n est donc pas la forme olympique mais je suis proche des Vosges

    Original URL path: http://www.cyclosite.be/voyages/luxvosges/index.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive

  • Cyclosite - Traversée des Pyrenees à vélo
    seul à attendre j ai rencontré une bande sympa et les tournées commencent à voler Il faut le reconnaître quand Gilles est arrivé j étais légèrement éméché Le quatrième jour notre itinéraire commence par un descente de 2 km celle ci est très roulante et j atteins sans peine 62 km h Au pied de la descente j attends Gilles 12 minutes Il décide qu à ce rythme là il abandonne Il va retrouver sa voiture près de Gaillac et tenter de me rejoindre le soir en fonction des infos que je lui fournirai par téléphone Je pars donc seul pour une étape qui devrait me permettre de passer 15 cols dont celui de la Pierre St Martin La route monte continuellement vers St Engrâce et je mets du temps à trouver mon rythme mais ça roule bien Le ciel est plombé et ça semble ne pas s arranger A St Engrâce je me renseigne chez un paysans qui rentre son foin Ca craque dans combien de temps là haut Il me répond que j ai trois heures avant l orage Il faudra donc supprimer un petit détour prévu pour attraper quelques cols mais j ai le temps de monter à la Pierre St Martin si je ne traîne pas Je me lance donc une bonne demi heure plus tard arrivé à deux km du sommet du col de Suscousse je vois un éclair devant moi Je compte Un Deux BANG moins d un km Il n est pas raisonnable de continuer je redescends donc sur la route déjà mouillée par la pluie Je comprends alors que les 3 heures promises devaient être celles que le paysan espérait pour rentrer son foin avant la pluie A St Engrâce je m offre un omelette au jambon du pays et j attends que l orage se calme Je consulte la carte je vais contourner les cols par les vallées et aller me placer au pied du col de Marie Blanque La journée est un peu galère l abandon dans ce col même si je n y pouvais rien me reste un peu dans la gorge Finalement les pluies diminuent et la fin de l étape est même accompagnée d un peu de soleil Je me suis renseigné il y a un camping à Escot au pied de Marie Blanque Mais je constate à Escot que celui ci se trouve à 4 km du sommet c est à dire au sixième km d ascension Heureusement les premier km ne sont pas trop raides ce qui me permet d arriver au camp avant l orage qui revient pour le début de soirée Je passe la soirée à attendre Gilles en compagnie des membres d une colonie de vacances belge Le cinquième jour mes pieds ont mal supporté la pluie de la veille ils sont douloureux je tente de me soigner et je pars donc sans bagages c est la voiture qui porte Mon petit déjeuner consiste en les 4 derniers km les plus durs du col de Marie Blanque Ces 4 km raides me permettent de traverser les nuages arriver au dessus des nuages est toujours pour moi un réel plaisir Je descends vers le plateau de Bénou qui se dégage doucement et offre un joli paysage A Bielle je déjeune sérieusement Je rejoins ensuite par les petites routes celle du col d Aubisque à Eaux Bonnes Dans l ascension la principale difficulté sera de respirer après le passage des moteurs diesel qui me crachent leur fumée Il y aura même un automobiliste qui ralentira pour m encourager avant de m envoyer son nuage Beuk Finalement j atteins le sommet de l Aubisque dans les nuages et le passage du Soulor n est dans ce sens qu une formalité Dans la descente vers Argelès Gazost je décide de ne pas attaquer ce soir vu l heure tardive le col de Spandelle Ce sera pour un autre voyage A Argelès nous choisissons un camping sur papier la route qui y mène gri mpe avec un maximum à 15 dur dur en fin de journée Durant la nuit nous essuyons un orage et beaucoup de pluie mais le soleil se lève dans un ciel presque sans nuages La sixième étape va nous mener au point culminant du voyage le col du Tourmalet et pourquoi pas si c était possible au Pic du Midi de Bigore La piste qui y mène est selon les infos que j ai reçues en très mauvais état et interdite à toute circulation On verra au col Le départ sous le soleil se fait dans la bonne humeur jusqu à l entrée des gorges de le Luz tout va même très bien Mais dans les gorges elles mêmes il y a un trafic épouvantable et l air est irrespirable ça pue la ville Je ne suis pas à l aise du tout les voitures et camions me frôlent quand j arrive à Luz St Sauveur j ai presque la migraine et je me fais une bonne pause avec un grand coca J ai toujours mal aux pieds j envoie Gilles à la pharmacie me chercher un anti mycosique en crème ça ira mieux demain L ascension du Tourmalet est moins difficile que je le croyais elle est longue mais les pourcentages y sont rarement excessifs En fait seul le dernier km dans les nuages est vraiment plus difficile Au col je repère l embranchement de la piste vers le Pic du Midi j ai bien envie de tenter le coup d autant plus que je le regretterai si je ne le fais pas Je me renseigne on me répond Les randonneurs sont admis pourquoi pas les cyclistes mais vous devez avoir un VTT ou vous ne passerez pas J ai un VTC nomméGrimp Tout ça passera On m avait dit que des ouvriers sur la piste refoulaient généralement les cyclistes ceux que je croisent se contentent de me signifier mon état de folie de grimper là Je ne l ignore pas tout va bien La piste n est effectivement pas terrible mais ça passe Grimpt Tout rencontre la neige un peu avant le col de Sencours La piste devient très raide et j atteins le Col des Laquets 2650 m Après des randonneurs m ont prévenu qu un éboulement empêchait tout passage et que le sommet je ne l atteindrais pas Je ne tente rien et je redescends prudemment Je reviens dans les nuages qui coiffent toujours le col du Tourmalet et me lance dans la descente En raison du brouillard je ne trouve pas la piste qui mène au col des Iris Qu importe je ramène déjà 3 plus de 2000 m Je retrouve Gilles à St Marie de Campan et nous campons à 10 km du sommet du col d Aspin La septième étape commence avec des jambes de bois impossible de démarrer pourtant les pentes ne sont pas excessives A l embranchemententre les routes des Cols d Aspin et de Beyrède je fais une petite pause pour boire un bon café Celui ci me fais le plus grand bien L ascension du col de Beyrède est monstrueuse pendant 1 5 km la bulle de mon clinomètre flirte avec les 14 15 La route est pleine de trous mais je passe bien je ne suis contrains à mettre le pied à terre qu une fois en croisant un camping car hollandais égaré J atteins le sommet dans les nuages Suit alors une courte descente et 2 km de grimpe pour atteindre le col d Aspin Le sommet du col d Aspin correspond aussi au 400ème km du voyage La route qui mène à Arreau est fermée aux voitures cool je vais po uvoir descendre en paix Juste une petite frayeur au croisement d un hollandais qui semblait avoir ignoré les panneaux Nous pique niquons un peu après Arreau dans la direction du col de Peyresourde Je grimpe celui ci sans problème jusqu au panneau reste 2 km Là tombe le coup de massue il me faudra près d une heure pour atteindre le sommet lessivé pas le sommet moi Je décrète le lendemain jour de repos Et Gilles me quitte pour remonter chez son frère passer le week end Il y aura en fait deux jours de repos le premier parce que j en ai besoin le second car la météo n est pas encourageante Le soir du premier jour je profite de l ouverture récente du premier cyber café de Bagnère de Luchon pour envoyer quelques messages et consulter la météo Neige dès 2400 m vent fort sommets bouchés pluie Je rencontre aussi dans le bar en question un patron sympa et Nicolas et Carine avec qui je passe une soirée bien arrosée Le deuxième jour de repos je le passe à lire sous la tente jusqu à ce qu il arrête de pleuvoir je tente alors de faire un peu sécher les vêtements humides La pluie revient à la nuit on verra demain mais j ai envie de bouger quoi qu il arrive Le dixième jour départ mouillé mais sans pluie vers le col du Portillon pour un second passage en Espagne La météo n est pas mauvaise il ne fait pas chaud les éclaircies sont timides mais il ne pleut pas et c est le principal Dans les premiers lacets de la descente du Portillon j aperçois clairement la neige sur les sommets Je remonte vers la France par une route plus importante mais pas trop désagréable que je quitte dès la frontière pour me diriger vers le col d Artigascou Durant l assension le soleil sort un peu plus franchement et je m arrête histoire de déplier la tente et de la sécher un peu nous sommes au 500ème km du voyage Du col d Artigascou c est une piste en état convenable qui mène au Mourtis et au col de Menté C est la première fois que je fais de la piste avec les bagages à refaire Au sommet du col de Menté premier sommet du Big que j atteins en descente je me couvre le thermomètre indique 7 C Dans la descente je vais même regretter pour la première fois de ne pas avoir emmené mes gants d hiver Heureusement au pied du col de Portet d Aspet où je fais une pause près du monument à Casartelli il fait moins froid Dans la montée de ce col très raide dans ce sens je roule tellement lentement que j aperçois sur le talus quelques fraises des bois Arrêt obligatoire Au sommet je fais une petite halte dans le bar J y rencontre le patron et un copain sérieusement éméchés l un comme l autre Le copain voyant mes mollets me dit Hé mon gars c est pas des mollets que tu as là c est des ventres de lapin Et le patron de répondre Enceinte le lapin enceinte Ceux qui me connaissent m imagineront facilement écroulé de rire sur le comptoir J arrive finalement à Castillon en Couseran vers 19 h Le temps de monter la tente et de manger la pluie est de retour La neuvième étape sera la première de deux étapes difficiles réalisées sous une pluie presque continue Quand je démonte ma tente il ne pleut pas et elle est presque sèche J ai l impression que la couche nuageuse monte ce serait bon signe Le temps de déjeuner et de prendre la route et mes espoirs s envolent il pleut Dans la descente du col de Saët je commets ma seule erreur d orientation du voyage et je suis bon pour une ascension inutile d un bon km rien de grave Je passe ensuite les petits cols de Portech et Catchaudégué sans difficulté A Seix il pleut toujours et je tente de me réchauffer dans un bistrot La seule info que je peut glaner sur le col de Latrape c est qu il y pleut M étonne pas il pleut partout J arrive en fin d après midi à Aulus les Bains que je rebaptise Aulus la Douche à l office du tourisme l employé a bien ri Il me renseigne un petit hôtel pas cher où l on mange bien Effectivement c est pas mal et en tout cas largement suffisant pour les besoins d un cyclo campeur trempé L hôtel est essentiellement peuplé de retraités et ceux ci ont froid C est cool ils obtiennent du chauffage dans les chambres Je vais donc pouvoir faire sécher toutes mes affaires Je passe la fin de soirée avec Pierre un prof de musique de Toulouse et son amie Je me couche de bonne heure espérant sans trop y croire un arrêt des pluies pour le lendemain Le lendemain il ne pleut plus il drache ça c est du belge au Québec on aurait dit il pleut à boire debout Je n ai pas trop envie de me payer une deuxième nuit d hôtel et la carte météo montre un timide soleil sur la Méditerranée Ca tombe bien c est là que je vais Bref je pars Le temps d installer les bagages sur Grimp Tout et je suis dans le même état d humidité que la veille en arrivant Le moral lui est à bloc donc tout va bien Dans la longue ascension du col d Agnes j aurais même droit à environ 5 minutes sans pluie on se prend à rêver et si ça se dégageait Les simples ruisseaux sont devenus des rivières les cascades sont plus qu impressionnantes c est vraiment superbe J arrive finalement au col pour battre dans la descente mon record inférieur de vitesse 33 km h Entre le col d Agnes et le Port de Lers il y a une auberge où je me réchauffe et me sèche au feu de bois Le Port de Lers n est plus qu une simple formalité Durant la descente la pluie diminue finalement s arrête et quand j atteins Vicdessos la route commence même à sécher Là je suis rejoint par Gilles et Valérie sa copine pour passer ensemble la soirée nous nous offrons un super BBQ couronné d un Camembert à la braise Un délice Au moment de se coucher et pour une bonne partie de la nuit la pluie La 11ème étape est la première depuis longtemps à se dérouler intégralement sous le soleil Je pars de Mercus près de Tarascon s Ariège par la route des corniches vers le col de Marmare La montée vers celui ci semble interminable mais pas trop dure les paysages sur la vallée sont superbes Au col de Marmare je bifurque vers le col du Chioula à 2 km en passant par le col d En Ferret Dans la descente je constate que mes patins de freins arrières sont tellement usés que je dois les changer au plus vite Pas question donc d attaquer ce jour le col de Pailhères à 2001m d altitude Je descends donc vers Ax les Thermes pour faire un peu de mécanique Cela rallonge l ascension du col de Pailhères de près de 4 km mais qu importe on verra demain Je passe la soirée au bar d un camping que je connais bien pour y avoir déjà séjourné deux fois La douzième étape sera la plus dénivelée de tous mes voyages à vélo un peu plus de 2500 m pour 112 km Levé en pleine forme départ un peu avant 9 heures pour les 22 km qui me séparent du col de Pailhères C est le premier 2000 que je passe avec les bagages c est long lent mais sans problème Au sommet je me fais même applaudir par des cyclos légers qui m avaient dépassé quelques km auparavant La descente est superbe et sinueuse sur une route bien tracée Heureusement que je n ai pas tenté ça la veille sans frein Je m offre un petit détour par Quérigut où je suis un peu déçu il ne reste quasi rien du château J attaque ensuite les cols de Moulis et de Garavel en guise d entremets A Roquefort de Sault je m arrête pour une bonne pause espérant y trouver un bar Il y en a un mais le patron est fainéant me dit un passant et n ouvre que quand il le veut bien Pour moi il accepte c est le principal C est un homme rondelet bon vivant et hilare bien sympathique avec qui je passe finalement une heure de repos agréable Il me reste à franchir dans la journée le col de Jau celui ci a l air redoutable selon tous les gens rencontrés mais comme j ai passé Pailhères le plus dur est fait disent ils pour m encourager Effectivement le col de Jau est long mais pas trop raide Dans la descente surviennent une série de petits incidents heureusement tous bénins Premièrement une vipère se chauffe sur la route mes roues passent à quelques millimètres ouf j ai eu chaud même si je ne risquais quasi rien Ensuite vient une voiture à l entrée d un village qui n était pas bien à sa droite Moi un peu fatigué je glisse en freinant et touche de ma sacoche la pare chocs arrière C est la chute sans gravité mais une des fixations de mes grosses sacoches est cassée Je suis obligé de placer les sacoches lourdes à l arrière pour pouvoir les fixer avec l élastique Le vélo est un peu moins stable en descente il suffit de le savoir J arrive finalement à Prades bien décidé à y dormir Le camping est complet j explique au garde saoul qu en montagne ça se fait de garder une petite place ou d en trouver une pour un randonneur fatigué Nous ne sommes pas en montagne mais en moyenne montagne donc ça ne compte pas c est complet Bon si le Canigou est moyen il ne doit pas y avoir été souvent Je reprends la route vers Espira de Conflent en voulant mettre mon casque celui ci m

    Original URL path: http://www.cyclosite.be/voyages/pyrenees/index.html (2016-05-01)
    Open archived version from archive