archive-be.com » BE » C » CBIP-VET.BE

Total: 577

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Médicaments du système uro-génital
    désordres métaboliques Effets indésirables Effets cardiovasculaires tachycardie fibrillation auriculaire stimulation de l activité cardiaque et vasoconstriction stimulation du système nerveux central insomnie excitation anxiété et tremblements musculaires halètement mydriase cystite broncho dilatation et diminution de la sécrétion de mucus réduction de la motilité et du tonus de la paroi intestinale Les effets indésirables propres à l action de l éphédrine apparaissent fréquemment l anxiété et les effets cardiovasculaires étant les plus fréquents Interactions Des interactions avec d autres sympathicomimétiques peuvent survenir L éphédrine peut stimuler le métabolisme glucocorticoïde Un emploi concomitant avec les inhibiteurs de la monoamine oxydase peut provoquer de l hypertension L éphédrine peut accentuer l action de produits de la même classe comme par exemple la théophylline Les anesthésiques volatils peuvent accentuer la sensibilité du myocarde aux effets cardiovasculaires de l éphédrine Un emploi concomitant avec des glucosides cardiaques de la quinine et des antidépresseurs tricycliques peut provoquer une arythmie Des constrictions vasculaires peuvent se produire après un traitement concomitant avec des alcaloïdes de l ergot et de l oxytocine Les substances susceptibles d augmenter le pH de l urine peuvent prolonger l excrétion d éphédrine alors que les substances diminuant le pH de l urine peuvent accélérer l excrétion d éphédrine Précautions particulières Il est recommandé aux femmes enceintes de porter des gants pour administrer le produit La notice insiste également sur les risques en cas d ingestion orale en particulier chez les enfants Reproduction et lactation L innocuité du produit n a pas été établie en cas de gestation ou de lactation ENURACE 10 Ecuphar Notice via AFMPS éphédrine chlorhydrate 10 mg compr comprimé po Posologie Ca PV de 5 à 20 kg doser selon effet dose de départ 2 mg kg pj en 2 prises max 5 mg kg compr 60 R ENURACE 50 Ecuphar Notice via AFMPS éphédrine chlorhydrate 50 mg comprimé po Posologie Ca PV 20 kg doser selon effet dose de départ 2 mg kg pj en 2 prises max 5 mg kg compr 1 x 50 R Oestriol Indications Traitement de l incontinence urinaire chez des chiennes ovario hystérectomisées Pharmacodynamie Malgré un mécanisme d action cellulaire et une affinité aux récepteurs identiques l action de l œstriol est plus courte que celle de l œstradiol Ceci s explique par une dissociation plus rapide du récepteur et une élimination plus rapide de l œstriol Tout en ayant une action courte l œstriol n est pas un œstrogène faible Ceci pourrait expliquer l absence d effets utérotropes La liaison de l œstriol avec les récepteurs d œstrogène présents au niveau des parties distales du système urogénital améliore la pression de clôture urétrale et augmente la capacité de la vessie Pharmacocinétique L œstriol est rapidement résorbé chez le chien après une administration orale La concentration plasmatique maximale est atteinte après 1 heure Lors d administrations répétées un état stable apparaît rapidement Il n y a pas d accumulation En raison des variations individuelles importantes des Cmax et des AUC les doses d œstriol

    Original URL path: http://www.cbip-vet.be/fr/texts/FUGENOL1AL2o.php (2012-06-12)
    Open archived version from archive

  • Anesthésiques généraux injectables
    combiné à une analgésie somatique ou périphérique de bonne qualité L analgésie viscérale est plus faible L utilisation de faibles doses IV de kétamine en boli ou en infusion entraîne un effet analgésique périphérique positif utile en cas d usage per ou postopératoire La kétamine administrée par voie épidurale provoque une brève analgésie périphérique de l arrière train de bonne qualité Les électro encéphalogrammes montrent une dissociation entre le thalamus et le système limbique Certaines régions telles que le thalamus et celle du cortex sont déprimées tandis que d autres telles que le système limbique restent activées donnant ainsi une explication possible aux effets hallucinogènes Ces caractéristiques sont spécifiques à cette famille d anesthésiques et expliquent aussi pourquoi un certain tonus musculaire les réflexes pharyngés et laryngés le tonus maxillaire des mouvements oculaires comme le nystagmus et l ouverture des paupières sont conservés Le mécanisme d action est complexe et fait intervenir de nombreux récepteurs dont le récepteur NMDA acide N méthyl D aspartique et des médiateurs dans le système nerveux central en particulier dans le cerveau et dans la corne dorsale de la moelle épinière Pharmacocinétique La kétamine est disponible sous forme de solution injectable à usage intramusculaire intraveineux ou sous cutané Une administration épidurale est possible mais relève de la cascade thérapeutique La tilétamine est combinée au zolazépam et disponible sous forme de poudre lyophilisée 1 1 En raison de sa grande liposolubilité de son faible poids moléculaire et du pKa de 7 5 les effets de la kétamine sur le SNC apparaissent rapidement T max 10 minutes mais perdurent trois fois moins longtemps que ceux de la tilétamine Sa demi vie est d environ 1 à 3 heures suivant les espèces La kétamine a une grande liposolubilité et diffuse dans tous les tissus particulièrement dans le cerveau le foie les poumons et le tissu adipeux La kétamine traverse également la barrière placentaire La disparition des effets sur le SNC après l administration unique d un bolus intervient du fait d une redistribution rapide du cerveau aux autres tissus Chez le chien et le cheval la kétamine est métabolisée par déméthylation et hydroxylation au niveau du foie Les métabolites et une partie de la forme inchangée sont excrétés dans les urines La faible métabolisation hépatique chez le chat explique l excrétion rénale de la kétamine sous forme inchangée Administrée de manière répétée la kétamine induit une augmentation des enzymes microsomales hépatiques ce qui peut provoquer de la tolérance à plus long terme Contre indications Hypersensibilité connue à la kétamine Utilisation sans prémédication pour les interventions chirurgicales Patients souffrant d insuffisance hépatique rénale ou cardiaque Patients souffrant d une pression intracrânienne accrue traumatisme à la tête ou de glaucome Opération intra oculaire prévue Patients traités avec des organophosphorés Etant donné que les réflexes de déglutition et de toux sont conservés les interventions au larynx au pharynx ou à la trachée sont difficilement réalisables Chez l homme risque d hypertension sévère et de tachycardie chez les patients souffrant d hyperthyroïdie ou chez les patients traités avec une hormone thyroïdienne exogène La pertinence de cette contre indication en médecine vétérinaire reste incertaine même si dans certaines circonstances importante hausse de pression sanguine des lésions du myocarde ont été observées comme chez le chat après usage de la kétamine Effets indésirables La solution ayant un pH bas 3 5 une administration IM peut être suivie de douleurs et de réactions tissulaires Les anesthésiques dissociatifs induisent une augmentation du débit sanguin cérébral et des pressions intracrânienne et intra oculaire Ces effets justifient leur contre indication chez des animaux présentant une pression intracrânienne accrue un traumatisme de la tête ou de la cornée Des effets hallucinogènes peuvent être observés durant la période de réveil se traduisant par uncomportement anormal et des réactions excessives aux stimuli En raison de la stimulation indirecte du système cardio vasculaire d origine sympathique l administration d anesthésiques dissociatifs provoque un effet inotrope positif une augmentation du rythme cardiaque de la pression sanguine et du débit cardiaque avec toutefois une résistance périphérique constante L accroissement de la circulation sanguine coronarienne après l administration de la kétamine est parfois insuffisant pour compenser la consommation accrue en oxygène par le myocarde Cette combinaison d effet pourrait être à l origine de l apparition de lésions du myocarde chez le chat La dépression respiratoire est minime Une apnée et des irrégularités respiratoires sont cependant possibles Le surdosage résulte en une dépression respiratoire ou une apnée sévère Une augmentation des sécrétions bronchiques et salivaires qui deviennent plus visqueuses est observée L usage d agents parasympathicolytiques peut s avérer utile pour contrôler ces effets Notons que l atropine peut renforcer les effets stimulants sur le système cardio vasculaire Interactions De nombreuses interactions ont été décrites avec d autres substances actives comme les agonistes alpha 2 adrénergiques les benzodiazépines les anesthésiques volatils les barbituriques la guaïfénésine et les neuroleptiques Elles sont exploitées en anesthésiologie les combinaisons variant selon les espèces et le statut physiologique et physiopathologique de l animal L utilisation raisonnée de benzodiazépines d agonistes alpha 2 adrénergiques ou de phénothiazines en association avec des anesthésiques dissociatifs permet de contrôler ou tout au moins de réduire ces effets indésirables Les effets vagolytiques et sympathicomimétiques centraux justifient que ces dérivés soient utilisés en association avec les agonistes alpha 2 adrénergiques connus pour leurs effets inverses notamment au niveau du système cardio vasculaire On notera que l administration d atipamézole à un animal soumis à l action combinée de la kétamine et d un agoniste alpha adrénergique peut induire des convulsions tout particulièrement chez le chien Une autre association très courante est l utilisation de kétamine ou de tilétamine avec certains dérivés des benzodiazépines tels que le zolazépam le diazépam ou le midazolam afin d exploiter l effet myorelaxant et anticonvulsivant de ces dernières voir chapitre 10 6 Les hormones thyroïdiennes peuvent amplifier l hypertension et la tachycardie induites par la kétamine Le chloramphénicol est susceptible de prolonger l anesthésie chez le chat du fait d une

    Original URL path: http://www.cbip-vet.be/fr/texts/FZSOOOL1AL2a.php (2012-06-12)
    Open archived version from archive

  • Anesthésiques locaux
    pour les procédés d anesthésie intraveineuse et à éviter chez des animaux hypertendus hyperthyroïdiens traités par des inhibiteurs de monoamine oxydase atteints d arythmie Effets indésirables Les effets indésirables touchant le système cardio vasculaire respiratoire et nerveux peuvent être importants surtout si les anesthésiques locaux sont par erreur administrés par voie intravasculaire ou en cas de surdosage Ces effets indésirables peuvent aussi apparaître par suite de résorption excessive de la molécule au niveau du site d injection surtout chez les jeunes animaux au poids corporel faible Au niveau cardio vasculaire de la bradycardie une diminution du débit cardiaque des troubles de la conduction cardiaque de la vasoconstriction puis de la vasodilatation peuvent être observés Une hypotension marquée suit parfois leur administration par voie épidurale du fait de l inhibition du tonus sympathique Au niveau nerveux de la sédation ou de l excitation mais aussi des arrêts respiratoires ont été décrits Des réactions allergiques sont possibles mais plus fréquentes avec les esters Les réactions croisées entre les esters et les amides sont rares Les conservateurs tels que les bisulfites peuvent aussi être responsables de réactions pseudo allergiques Interactions Les anesthésiques locaux sont souvent associés à un vasoconstricteur comme l adrénaline ou la noradrénaline qui permet de diminuer la vitesse d absorption et de localiser le médicament au site d injection mais également de prolonger son action En outre il faut signaler que la procaïne ne peut être administrée simultanément à des sulfamidés dont l action est inhibée par l acide para aminobenzoïque le métabolite de la procaïne L amiodarone augmente le taux plasmatique et l effet pharmacologique de la procaïne et de la lidocaïne Ces deux substances renforcent mutuellement leur action respective ainsi que l action d autres anti arythmiques avec éventuellement un effet inotrope négatif renforcé La procaïne peut potentialiser ou prolonger l action des bêta bloquants de la succinylcholine des myorelaxants curarisants des anticholinergiques et des aminoglycosides La procaïne inhibe l action des inhibiteurs de la cholinestérase tels que la néostigmine ou la pyridostigmine chez les patients souffrant de myasthenia gravis L hyperkaliémie potentialise l action de la procaïne alors que l hypokaliémie a l effet inverse Tandis que la procaïne raccourcit l action du phénobarbitural la phénytoïne raccourcit celle de la procaïne La cimétidine inhibe l excrétion rénale de la procaïne ce qui peut conduire à des concentrations plasmatiques plus élevées et donc à accroître la toxicité potentielle de l anesthésique La perfusion sanguine réduite au niveau du foie contribue également à cet effet La dose des anesthésiques injectables et volatils doit être diminuée lorsqu ils sont administrés simultanément à la lidocaïne L association de la lidocaïne et du propanolol ou du métoprolol augmente le risque d apparition d extrasystoles contrairement à l aténolol Des doses plus élevées de lidocaïne peuvent prolonger les phases d apnée induites par le chlorure de succinyle Précautions particulières Les chats sont particulièrement sensibles aux effets de la procaïne et de la lidocaïne sur le système nerveux central Reproduction et lactation L usage

    Original URL path: http://www.cbip-vet.be/fr/texts/FZSOOOL1AL2b.php (2012-06-12)
    Open archived version from archive

  • Agents utilisés pour l'euthanasie
    vue l euthanasie peut se définir comme une anesthésie dépassée L usage des curarisants seuls est éthiquement inacceptable 1 Barbituriques Les effets des préparations reprises dans cette rubrique sont détaillés dans le chapitre consacré à l usage des barbituriques en anesthésiologie Les préparations reprises ci dessous ne peuvent être utilisées pour l induction de l anesthésie vu la concentration en principe actif DOLETHAL Vétoquinol Notice via AFMPS pentobarbital sodique 200 mg ml solution injectable iv icard Posologie Ca Fe 200 mg 1 5 kg flacon 100 ml 250 ml R psych NATRIUM PENTOBARBITAL 20 Kela Laboratoria Notice via AFMPS pentobarbital sodique 200mg ml solution injectable iv icard Posologie Ca Fe 100 200 mg kg flacon 100 ml R psych RELEASE 300 mg ml sol inj WDT Notice via AFMPS pentobarbital sodique 300 mg ml solution injectable iv icard sauf chez Av intrapulmonale intrapéritonéale Posologie En fonction de l espèce cible Les animaux euthanasiés sont impropres à la consommation flacon 100 ml R psych 2 Association Indications Le T 61 est une spécialité injectable destinée uniquement à l euthanasie et ne contenant pas de barbiturique mais un mélange de trois molécules actives Pharmacodynamie L embutramide est un narcotique à action centrale inhibant le système nerveux central principalement au niveau des centres respiratoires et circulatoires L iodure de mebenzonium exerce un effet curarisant déprimant les muscles striés y compris respiratoires Enfin la tetracaïne un anesthésique local inclus dans la préparation permet selon la notice une injection indolore Les effets cardiaques ne sont toutefois pas à exclure Pharmacocinétique Il est vivement conseillé d utiliser cette spécialité uniquement par voie intraveineuse ou éventuellement par voie intracardiaque chez les animaux anesthésiés car l administration par une autre voie ne garantit pas de manière absolue que l embutramide responsable de la perte de conscience agisse chronologiquement

    Original URL path: http://www.cbip-vet.be/fr/texts/FZSOOOL1AL2c.php (2012-06-12)
    Open archived version from archive

  • Anesthésiques volatils
    mais possède des propriétés analgésiques modérées Une dépression dose dépendante des centres respiratoire et cardio vasculaire provoque de l hypotension et de l hypoventilation L effet sensibilisant du myocarde aux catécholamines est moindre que celui exercé par l halothane Une dépression dose dépendante des systèmes rénal et hépatique est observée L isoflurane passant la barrière placentaire les fœtus sont également anesthésiés Les caractéristiques physico chimiques de la molécule expliquent que l induction et le réveil se déroulent rapidement Chez les chevaux une sédation supplémentaire peut être administrée pour un réveil serein Pharmacocinétique Cet anesthésique est très peu métabolisé 0 2 en moyenne de la dose inhalée l élimination pulmonaire étant la voie principale d élimination La concentration alvéolaire minimale dépend de l espèce animale et de l âge elle s élève en général à 1 3 volume Contre indications Chez le lapin une apnée dangereuse peut se manifester en cas d induction au masque Antécédents d hypersensibilité à l isoflurane Antécédents d hyperthermie maligne Pression cérébro spinale accrue Traumatisme crânien Myasthenia gravis Effets indésirables Une dépression dose dépendante des systèmes cardio vasculaire respiratoire rénal et hépatique est observée De petites quantités de fluoride se forment pendant la métabolisation Interactions La prémédication utilisée et les autres anesthésiques administrés peuvent influencer l intensité de l anesthésie qui devra être adaptée en conséquence Précautions particulières L administration de l isoflurane demande un équipement adéquat vaporisateur spécifique appareil d anesthésie adapté pourvu d un système de ventilation efficace afin d éviter la pollution de l environnement L oxygène peut être utilisé comme gaz porteur seul ou combiné avec du protoxyde d azote ou de l air comprimé Reproduction et lactation L isoflurane peut être utilisé lors d une césarienne les fœtus ou les nouveaux nés étant également anesthésiés ISO VET Piramal Healthcare UK Notice via AFMPS isoflurane 100 liquide pour inhalation Posologie Eq Ca induction 3 5 entretien 1 5 2 5 Fe induction jusqu à 4 entretien 1 5 3 rat souris hamster chinchilla gerbil cobaye furet induction 2 3 entretien 0 25 2 oiseau de volière induction 3 5 entretien 2 3 reptile induction 2 4 entretien 1 3 Viande abats Eq 2 j BR Ne pas administrer aux animaux dont le lait est destiné à la consommation humaine flacon 250 ml R ISOBA Intervet Notice via AFMPS isoflurane 100 w w liquide pour inhalation par fumigation Posologie adapter la concentration à la pré anesthésie Ca induction 2 4 entretien 1 5 2 5 Fe induction 2 4 entretien 1 5 3 Eq induction 3 5 entretien 1 5 2 5 oiseaux de volière induction 3 5 entretien habituellement 2 3 à adapter selon l espèce individu reptiles induction 2 4 entretien généralement 1 3 petits mammifères voir notice induction 2 3 entretien 0 25 2 Viande Eq 2 j Lait ne pas administrer aux Eq dont le lait est destiné à la consommation humaine Ne pas administrer aux Co destinés à la consommation flacon 250 ml R ISOFLO Abbott Lab Notice

    Original URL path: http://www.cbip-vet.be/fr/texts/FZSOOOL1AL2d.php (2012-06-12)
    Open archived version from archive

  • Neuroleptiques
    la sédation sans propriétés analgésiques chez le chien et le chat Pharmacodynamie En raison de leur action sympathicolytique alpha 1 antagoniste cette famille engendre outre les effets déjà signalés des effets cardio vasculaires aboutissant à une vasodilatation périphérique et une hypotension concomitante Cette vasodilatation des vaisseaux cutanés provoque aussi une perte de calories pouvant conduire à une chute de la température corporelle La bradycardie est due au blocage des récepteurs dopaminergiques Elle est suivie d une tachycardie réflexe à l hypotension et aux effets anti muscariniques Les phénothiazines peuvent aussi corriger les troubles du rythme parfois induits par d autres molécules comme l halothane ou les catécholamines Pharmacocinétique L acépromazine a un volume de distribution élevé et se lie très facilement aux protéines plasmatiques L effet clinique optimal est relativement lent à apparaître après IV environ 15 min mais dure longtemps plus de 8 h Après métabolisation dans le foie les métabolites sont excrétés via l urine Contre indications Toutes les formes d hypovolémie et d état de choc constituent les contre indications les plus importantes Une attention particulière doit aussi être accordée lors de l utilisation de cette famille de molécules chez des individus atteints de défaillances hépatiques de maladies cardiaques ou débilités Il faut aussi signaler que leur utilisation chez des animaux sujets à des crises épileptiformes est soumise à caution et doit être évitée lors d atteintes nerveuses comme les méningites les encéphalites et l intoxication par des convulsivants comme la strychnine En outre certaines races canines telles que le boxer ou encore le greyhound sont particulièrement sensibles aux effets des phénothiazines Effets indésirables Leur influence sur la sphère respiratoire provoque une diminution de la fréquence sans effets majeurs sur les différents paramètres sanguins L inhibition des récepteurs alpha 1 périphériques induit une accumulation de sang dans la rate se traduisant par une diminution de l hématocrite chez le cheval et le chien Un prolapsus du pénis peut être observé chez l étalon suite à la vasodilatation induite Si celui ci perdure une paralysie permanente peut en découler Un allongement de l intervalle Q T est décrit et des torsades de pointes peuvent survenir particulièrement en combinaison avec certains anti histaminiques Lors de surdosage accidentel une hypotension sévère apparaît Un traitement symptomatique peut alors être instauré une fluidothérapie intensive est primordiale L adrénaline n étant pas conseillée seules la noradrénaline l éphédrine et la phényléphrine activité bêta2 minimale principalement stimulation alpha1 peuvent être utilisées Les convulsions peuvent être traitées avec des barbituriques ou des benzodiazépines Interactions L activité des organophophorés et de la procaïne est renforcée D autres substances exerçant des effets dépresseurs sur le SNC barbituriques anesthésiques etc renforcent l action de l acépromazine Des médicaments utilisés contre la diarrhée pectine salicylates de bismuth et les antiacides peuvent diminuer la résorption de l acépromazine administrée oralement Les phénothiazines bloquent les récepteurs alpha 1 adrénergiques alors qu une administration simultanée avec l adrénaline peut engendrer une activité bêta accrue accompagnée de vasodilatation et d une augmentation du

    Original URL path: http://www.cbip-vet.be/fr/texts/FZSOOOL1BL2o.php (2012-06-12)
    Open archived version from archive

  • Benzodiazépines
    existent actuellement différant entre elles par leur biodisponibilité leur posologie leurs indications leur puissance et leur durée d action L extrapolation des indications et des posologies d une espèce à l autre n est pas recommandée en absence de données scientifiques validées Spécialités à base de zolazépam tilétamine Pour la tilétamine voir aussi Anesthésiques dissociatifs Indications En médecine vétérinaire les benzodiazépines sont couramment utilisées au cours de la prémédication de l anesthésie du fait de leur effet synergique avec les anesthésiques et toute substance dépressive du système nerveux central en général En outre certaines d entre elles sont utilisées comme orexigène dans le cadre du traitement symptomatique des anorexies chez certaines espèces comme le chat et le lapin ainsi que lors du traitement d urgence de certains syndromes convulsifs ou d épilepsie L effet myorelaxant de certaines molécules peut aussi être recherché notamment pour éviter l hypertonie musculaire liée aux anesthésiques dissociatifs Pharmadynamie Les benzodiazépines agissent sur les récepteurs spécifiques aux benzodiazépines dans le cerveau et la moelle épinière Les effets anxiolytique et myorelaxant sont dûs à la libération accrue de glycine un neurotransmetteur inhibiteur L action anticonvulsivante et anxiolytique des benzodiazépines s explique par leur mode d action qui repose sur leur capacité à se lier aux récepteurs GABA et à augmenter l affinité de ce dernier pour ce neuromédiateur L acide gamma aminobutyrique GABA augmente le transport d ion chlore vers le milieu intracellulaire induisant une hyperpolarisation de celui ci et rendant in fine la cellule réfractaire à certains stimuli L existence de récepteurs spécifiques aux benzodiazépines a permis la mise au point d antagonistes spécifiques appelés flumazénil Anexate spécialité humaine et sarmazénil Des doses cliniques induisent une myorelaxation très nette due à l interaction au niveau des inter neurones de la moelle épinière Pharmacocinétique Pratiquement ces molécules peuvent suivant la forme galénique et ou la spécialité être adminsitrées par voie orale IM ou IV Il est préférable de ne pas administrer les solutions non aqueuses par voie IM en raison des réactions tissulaires éventuelles Par voie orale la biodisponibilité des benzodiazépines est importante Les benzodiazépines se lient aux protéines et sont métabolisées par déméthylation et hydroxylation en métabolites actifs ce qui explique les effets prolongés de certaines molécules Les métabolites sont majoritairement excrétés par les urines partiellement par les fèces Une attention particulière doit être apportée au schéma posologique lors d insuffisance hépatique ou rénale Un recyclage entérohépatique pourrait expliquer la réapparition des effets sédatifs après 6 à 8 heures Le midazolam a une demi vie plus courte que le diazépam il est également moins cumulatif Effets indésirables Les effets cardio vasculaires et respiratoires sont habituellement faibles mais présents rendant cette classe pharmacologique relativement sûre sauf chez des animaux débilités En effet excepté une vasodilatation et une hypotension légères aucune autre manifestation majeure n est habituellement décrite Des troubles cardiaques arythmie dépression peuvent cependant apparaître après administration IV de certaines formulations contenant une solution à base de propylène Une trombophlébite est parfois observée après l injection qui

    Original URL path: http://www.cbip-vet.be/fr/texts/FZSOOOL1GL2o.php (2012-06-12)
    Open archived version from archive

  • Myorelaxants
    Antidépresseurs Antiépileptiques Antidote Médicaments pour la peau Usage externe Dermatologique Ophtalmologique Otique Intra utérin Intramammaire Immunologie Vaccins Vaccins antirabiques Sérums et immunoglobines Immunomodulateurs Immunocastration Médicaments antitumoraux Recherche de textes Recherche de spécialités Temps d attente LMR Système de la cascade Notices Myorelaxants Spécialités à base de guaïfénésine Indications La guaïfénésine ou guaiacol glycérine éther est une molécule myorelaxante utilisée chez les équidés Pharmacodynamie La guaïfénésine exerce une inhibition centrale des réflexes neuromusculaires se traduisant par une relaxation des muscles squelettiques L animal reste conscient et ne bénéficie d aucun effet antalgique raisons pour lesquelles une prémédication est indispensable pour induire un effet sédatif L analgésie peut être obtenue par l emploi d analgésiques spécifiques ou d anesthésiques locaux et généraux Les effets respiratoires et cardio vasculaires sont modérés lorsque les posologies recommandées sont respectées Pharmacocinétique L effet clinique est perceptible après environ deux minutes La guaïfénésine est métabolisée dans le foie et excrétée via l urine La guaïfénésine traverse la barrière placentaire Contre indications Les animaux débilités ou anémiques ne peuvent être traités avec cette substance La notice d un produit étranger mentionne l usage simultané avec de la physostigmine comme contre indication Effets indésirables Les effets indésirables sont bénins et de nature passagère baisse de tension tachycardie La solution à 10 pouvant induire une thrombophlébite une dilution adéquate est conseillée Une administration prolongée entraîne un réveil difficile caractérisé par de l ataxie En cas de surdosage ou chez les animaux présentant une forte acidose une rigidité musculaire passagère peut être observée Interactions Les autres myorelaxants benzodiazépines bloquants neuromusculaires renforcent l action de la guaïfénésine Précautions particulières La fonction respiratoire et cardiaque doit être particulièrement surveillée en cas d association avec d autres substances Il est conseillé de se référer à la littérature scientifique spécialisée pour utiliser cette substance dans

    Original URL path: http://www.cbip-vet.be/fr/texts/FZSOOOL1CL2o.php (2012-06-12)
    Open archived version from archive



  •