archive-be.com » BE » B » BIRA-IASB.BE

Total: 377

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Presse ISS SOLAR SOLSPEC | BIRA-IASB
    Aéronomie Spatiale de Belgique IASB tous deux spécialisés dans l étude des atmosphères planétaires et la recherche en milieu spatial SOLSPEC comporte trois spectroradiomètres permettant de couvrir plus de 96 du flux solaire incident dans les domaines spectraux UV VIS et infrarouge Cette mesure précise du spectre solaire et de sa variabilité en cours du temps cycles solaires de 11 ans est une donnée majeure encodée dans les modèles de chimie physique atmosphérique Les nombreuses réactions photochimiques rencontrées dans l atmosphère y sont simulées Elles sont forts dépendantes de la longueur d onde d où l importance de réaliser des mesures spectrales Ces mesures sont aussi utilisées pour la validation des modèles de physique solaire qui étudient les émissions de l atmosphère solaire à l origine du continuum du spectre et des structures de raies Enfin pour l étude du climat dont les modèles deviennent de plus en plus complexes tant pour sa modélisation actuelle que pour les reconstructions du climat passé la mesure du spectre solaire et de sa variabilité sont nécessaire La construction de SOLSPEC fut décidée lors de la préparation de la mission SpaceLab 1983 les chercheurs étant en demande suite aux avancées technologiques d une mesure précise du rayonnement solaire au dessus de l atmosphère selon des échelles photométriques absolues A ces altitudes il devient possible de s affranchir de la diffusion atmosphérique et de l absorption du rayonnement solaire par certaines molécules O2 O3 H2O CO2 CH4 dans l UV et l infrarouge essentiellement Image credits ESA NASA Des mesures pionnières de l éclairement solaire ont alors été réalisées par SOLSPEC lors de ces missions Spacelab ATLAS Dans l IR l instrument SOLSPEC intégré sur EURECA SOSP a fourni la 1ère mesure hors atmosphère de l éclairement solaire étendue jusqu à 2 4 µm de

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/nouvelles-presse/2013-04-04-iss-solar-solspec.htm (2016-04-27)
    Open archived version from archive


  • Presse ISS SOLAR | BIRA-IASB
    équateur solaire ajoute Nadia This Dans la pratique la modification de l orientation de l ISS qui va être faite pour SOLAR n est pas facile Nadia This il a fallu 2 ans à partir de la première idée jusqu à l approbation finale par le Space Station Program Control Board L idée a d abord été soumise à l Agence Spatiale Européenne ESA par le B USOC et les scientifiques associés aux instruments Une fois l ESA convaincue de la valeur ajoutée scientifique de nombreuses analyses ont commencé pour se préparer à répondre aux questions de la NASA et des autres partenaires internationaux combien de temps serait nécessaire à la rotation quel serait l impact sur les systèmes de l ISS par exemple les panneaux solaires et les antennes la modification des gradients de température sur l ISS l influence sur les autres instruments etc Lorsque la proposition a été parfaitement objectivée l ESA est allée à la NASA pour demander officiellement un changement de l orientation de l ISS L idée a été présentée à plusieurs conseils d administration de la NASA au plus haut niveau seuls niveaux habilités à prendre une telle décision C est grâce à la bonne préparation de l équipe de SOLAR et à l excellent soutien de l ESA que nous avons réussi ajoute Nadia This B USOC control room Les instruments du SOLAR mesurent le flux d énergie du Soleil depuis l infrarouge jusqu aux longueurs d onde ultraviolettes Le SOLSPEC franco belge est un spectroradiomètre couvrant l infrarouge le visible et l ultraviolet Les données solaires sont utilisées pour 2 objectifs principaux le premier est bien sûr l étude du Soleil lui même Les scientifiques perfectionnent les modèles de la composition de la température et de la densité de l atmosphère

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/nouvelles-presse/2012-10-09-iss-solar-busoc.htm (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • 20 ans du vol de Dirk Frimout | BIRA-IASB
    Dirk Frimout vouait une passion à l espace et il consacra toute sa vie professionnelle aux sciences de l espace Il posa sa candidature comme astronaute en 1977 à la première sélection d astronautes de l Agence spatiale européenne ESA Quinze ans plus tard au moment de son vol dans l espace c est pourtant comme astronaute de la NASA que Dirk Frimout alors en poste au centre de recherche de l Agence Spatiale Européenne des Pays Bas ESA ESTEC fera son voyage dans l espace Ce que l on sait peut être moins c est que Dirk Frimout a commencé sa carrière scientifique à l Institut d Aéronomie Spatiale de Belgique IASB de 1965 à 1978 En tant que responsable du département Instrumentation il mena de multiples expériences à bord de ballons stratosphériques et de fusées sondes il travailla aussi à la conception du spectromètre à grille qui vola dans le module Spacelab lors de la mission Atlas1 20 ans plus tard l Institut d Aéronomie Spatiale de Belgique s intéresse toujours autant à l atmosphère terrestre en observant par exemple la diminution de l ozone et des paramètres clés qui y sont liés comme les aérosols volcaniques les

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/nouvelles-presse/2012-03-24-frimout-atlas1.htm (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • SPACE WEEK 2012 Session académique | BIRA-IASB
    lesquels Charles Bolden Administrateur actuel de la NASA Speakers Short opening word by D Frimout C Bolden Introduction and presentation of the team D Fonteyn BELSPO Belgian space investments ppsx 9MB M Lampton Astronomy and Solar results from Atlas in the context of today s knowledge R Chappell Heliophysics results magnetosphere and ionosphere M Foale B Lichtenberg D Leestma and B Duffy Onboard science operations aspects of the ATLAS 1

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/nouvelles-presse/2012-09-25-spaceweek-academique.htm (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Couche d’ozone | BIRA-IASB
    une mise à jour des prévisions d évolution de la couche d ozone permettant d ajuster les termes du Protocole de Montréal et l état des lieux sur nos connaissances et nos incertitudes à propos des interactions entre couche d ozone gaz à effet de serre et climat Un trou d ozone aussi en Europe L apparition d un trou dans la couche d ozone s étendant bien au delà du continent Antarctique est désormais un phénomène saisonnier auquel nous sommes habitués Les observations réalisées à partir des réseaux au sol et des satellites permettent de penser que cette année de septembre à novembre 2012 le trou d ozone antarctique sera de taille moyenne Une destruction partielle de l ozone cette fois ci en Arctique moins prononcée qu en Antarctique était elle aussi devenu un phénomène fréquemment observé quoique d intensité plus variable d année en année Mais en 2011 c est un véritable trou d ozone qui est apparu au dessus de l Arctique avec comme conséquence un rayonnement ultraviolet en Europe du Nord et au Canada digne du rayonnement subi aux tropiques Depuis une analyse détaillée des observations a pu montrer que la destruction chimique de l ozone en Arctique en 2011 a atteint pour la première fois des taux semblables à ceux observés en Antarctique L avenir nous dira si un trou d ozone arctique de cette intensité va lui aussi devenir un phénomène saisonnier récurrent Nouvelles projections sur l évolution globale de la couche d ozone Les observations confirment le déclin des quantités de chlore et de brome présentes dans la stratosphère déclin amorcé il y a environ dix ans comme un effet direct du Protocole de Montréal Sur la même période le déficit de la couche d ozone par rapport à son niveau d avant 1980 s est stabilisé à une valeur d environ 3 5 à nos latitudes et 6 aux latitudes moyennes de l hémisphère sud Mais les premiers signes d une reconstruction globale de la couche d ozone tardent à se manifester Récemment les scientifiques ont progressé dans leur compréhension des liens entre ozone gaz à effet de serre et climat Les gaz à effet de serre altéreraient les effets bénéfiques du Protocole de Montréal et la couche d ozone ne reviendrait pas à son niveau naturel de la période préindustrielle D après des projections récentes les gaz à effet de serre accéléreraient la reconstruction de la couche d ozone sous nos latitudes jusqu à dépasser à terme son épaisseur de référence tandis qu aux tropiques ces mêmes gaz à effet de serre provoqueraient une diminution de la couche d ozone D autres recherches ont montré que l ozone a un impact certain sur le climat dans la stratosphère comme au sol Le point sur les observations par les réseaux au sol et les satellites Plusieurs spectromètres de l IASB mesurent la composition de l atmosphère à partir de stations d observation situées à Uccle en Arctique dans les Alpes et à

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/nouvelles-presse/2012-09-16-journee-ozone.htm (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Aéronomie.be - Actualité
    responsables du contrôle aérien Dans le cadre de son service de support au contrôle aérien SACS l Institut d Aéronomie Spatiale de Belgique IASB a activement contribué à la surveillance de l évolution du panache volcanique dans l atmosphère Les chercheurs de l IASB ont utilisé des mesures délivrées en temps quasi réel de dioxyde de souffre SO 2 et de cendres à partir d un ensemble de senseurs satellitaires SCIAMACHY OMI GOME 2 IASI et AIRS Un modèle de dispersion des masses d air a également été utilisé pour simuler le transport du panache de cendres émises par le Grimsvötn jusqu au mercredi 25 mai date à partir de laquelle l activité volcanique de Grimsvötn s est considérablement réduite Ces simulations prennent en compte la dilution naturelle des cendres au fur et à mesure de leur transport Les observations et le modèle indiquent tous deux qu un panache de SO 2 a initialement été transporté vers le Nord de l Islande figure ci dessous et s est ensuite étendu entre le Groenland et la Nouvelle Zemble formant un long filament étroit Un deuxième panache composé de cendres volcaniques injectées à plus basses altitudes a pu également être observé étant

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/nouvelles-presse/2011-05-26-volcangrimsvotn.htm (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Voici déjà 4 ans que l’Instrument SOLAR SOLSPEC est en orbite à bord de l’ISS | BIRA-IASB
    3088 nm SOLSPEC est un spectroradiomètre qualifié spatial équipé de 3 canaux de mesure indépendants UV VIS IR Il a été développé en collaboration avec le LATMOS France et l Observatoire d Heidelberg ZAH RFA Une version précédente SOLSPEC ATLAS a participé à 5 missions à court terme durant les années 80 et 90 SOLAR SOLSPEC est une version optimisée de l instrument pour une mission à long terme Crédit d image ESA NASA Cet instrument est actuellement et depuis déjà 4 ans totalement opérationnel dans l espace Quatre ans de SOLAR SOLSPEC en chiffres 23040 orbites autour de la Terre 2530 mises en marche 440 mesures solaires complètes 15 minutes par mesure 220 mesures spéciales Criss Cross measurment 20 minutes par mesure MGII mesurages 10 minutes par mesure 520 mesures avec calibration HCL interne 1 une heure par mesure 1300 mesures de calibration avec une W interne et des lampes D2 30 minutes par mesure En résumé tout va bien pour SOLAR SOLSPEC Aussi bien la mécanique l optique que la partie software Toutes les données sont réexpédiées quotidiennement vers le centre de contrôle belge du B USOC qui à son tour livre ces données à l équipe scientifique

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/nouvelles-presse/2012-02-16-solar.htm (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • | BIRA-IASB
    six mois à bord de l ISS près de 30 expériences scientifiques couvrants diverses disciplines seront effectuées Une de ces expériences METERON Multi purpose End To End Robotic Operations Network qui sera conduite dans le laboratoire européen Columbus retiendra néanmoins toute l attention des équipes belges MOCUP l atterisseur qui sera utilisé par André Kuipers Crédits ESA flickr Cette expérience sera tout d abord et pendant la phase de test sous le contrôle de la NASA et de l université du Colorado à Boulders Ensuite à partir de Mars 2012 la responsabilité des opérations de METERON sera transférée à l agence spatiale européenne ESA et les opérations seront effectuées par le B USOC Belgian User Support and Operation Centre centre cogéré par l Institut d Aéronomie Spatiale de Belgique et la Politique scientifique fédérale Belge Ces opérations se feront en étroite collaboration avec l European Space Operations Centre ESOC principal investigateur de l expérience Le but de l expérience METERON est de simuler l exploration d un corps céleste tel que Mars ou encore la Lune par des robots Ces robots seront commandés depuis la Terre mais aussi par des astronautes depuis un satellite en orbite autour d un corps

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/nouvelles-presse/2011-12-20-Meteron.html (2016-04-27)
    Open archived version from archive