archive-be.com » BE » B » BIRA-IASB.BE

Total: 377

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Space Environment Information System ( SPENVIS ) | BIRA-IASB
    météorologie spatiale de l Agence Spatiale Européenne ESA développé et maintenu par l IASB Composé d une interface web il est utilisé par des ingénieurs lors de la définition de missions spatiales et lors de la conception d instruments spatiaux Il permet une première analyse des problèmes liés à l environnent spatial et à ses effets SPENVIS est mensuellement exploité par 400 utilisateurs originaires d Europe mais aussi des États

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/services/spenvis.htm (2016-04-27)
    Open archived version from archive


  • Solar Energetic Particle Environment Modelling (SEPEM) | BIRA-IASB
    jour les modèles SEP solar energetic particle et a aussi développés de nouveaux modèles Le projet SEPEM dispose d outils que peuvent utiliser les ingénieurs de l industrie et des agences spatiales pour entre autres calculer de façon plus précise le taux de SEU Single Event Upset Un SEU est le basculement d un élément logique d un microcircuit électronique Ce basculement est provoqué par le passage d une particule

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/services/sepem.htm (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • European Space Weather Portal - ESWeP | BIRA-IASB
    Portal ESWeP Le portail européen de la météo spatiale ESWeP est un site web intégré offrant aux scientifiques un accès centralisé pour partager leurs connaissances et résultats Initié par une action COST le site est hébergé et maintenu à l

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/services/eswep.htm (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Centre de Mission Scientifique PICARD | BIRA-IASB
    PICARD CMS P En cette période de changement climatique Picard a rejoint ses homologues pour contribuer à clarifier les liens entre cycle solaire et évolution des températures terrestres Afin de mieux comprendre l influence future du Soleil sur la Terre Picard se tourne également vers le passé notamment en étudiant les relations entre l évolution de l activité solaire et certains événements climatique s Le contrôle au sol des opérations

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/services/picard.htm (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Nouveau réseau de mesure européen du carbone | IASB
    Carbon Observation System European Research Infrastructure Consortium Il s agit d une nouvelle infrastructure de recherche qui permet d obtenir des mesures harmonisées du cycle du carbone ainsi que des émissions et concentrations atmosphériques des gaz à effet de serre à l échelle européenne qui associe les réseaux d observatoires atmosphériques terrestres et marins Huit pays sont à l origine d ICOS ERIC la Belgique la France l Allemagne l Italie les Pays Bas la Norvège la Suède et la Finlande Pour le Directeur général de la Recherche des Sciences et de l Innovation à la Commission européenne Robert Jan Smits En facilitant les mesures de concentration et de flux des gaz à effets de serre à travers l Europe l infrastructure européenne de recherche ICOS fournira des informations précieuses pour soutenir les efforts européens et mondiaux d atténuation des changements climatiques L UE adresse ainsi une un message clair au sujet de son engagement à atteindre les objectifs climatiques Pour la Secrétaire d Etat à la Politique scientifique belge Mme Elke Sleurs Contribuer à ce projet est une magnifique opportunité pour les nombreux scientifiques belges actifs dans les différents domaines d observation du carbone et des gaz à effet

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/nouvelles-presse/2015-12-02-reseau-mesure-carbone.htm (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Découverte d'oxygène dans une comète | IASB
    grande quantité a été découverte dans son atmosphère ESA OSIRIS L article Abundant molecular oxygen in the coma of comet 67P Churyumov Gerasimenko par A Bieler et al rend compte de cette découverte et discute les explications possibles L explication la plus simple consiste à supposer que l oxygène était présent au moment de la formation de la comète Comme les comètes séjournent dans des régions très froides à la périphérie du système solaire toute réaction chimique doit y être extrêmement lente permettant à l oxygène d être préservé jusqu à aujourd hui Mais cela soulève de nouvelles questions Est ce que l O 2 a été produit au cours de la formation des planètes Etait il déjà présent dans les gaz et les poussières à partir desquels le soleil et les planètes se sont condensés Les astronomes n observent pas d oxygène dans les gaz protoplanétaires et les nuages de poussières Le spectromètre de masse DFMS qui a découvert le gaz oxygène dans l atmosphère cométaire Rosetta ROSINA DFMS consortium Il existe une explication alternative L O 2 pourrait être crée dans les glaces cométaires au cours de leur séjour d environ 4 milliards d années dans le système solaire externe sous l effet du bombardement par les rayons cosmiques Ce sont des atomes très énergétiques qui circulent à travers la galaxie Bien qu ils ne soient pas très nombreux du fait de leur très grande énergie et parce que 4 milliard d années est un temps très long il semble qu ils puissent produire une quantité suffisante d O 2 Les scientifiques cependant restent prudents lorsqu il s agit de tirer des conclusions tant l incertitude à propos de la chimie à très basse température et à propos du flux de rayons cosmiques au cours des 4 derniers

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/nouvelles-presse/2015-10-29-oxygene-comete.htm (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Un astronaute de l’ISS impatient de diriger le robot METERON sur Terre
    en tant qu ingénieur je suis impatient de contrôler les rovers au sol à partir de l ISS L astronaute conduira trois rovers différents dans le cadre de deux expériences différentes L un d eux est EUROBOT un robot développé dans le projet METERON pour lequel le Belgian User Support and Operation Centre B USOC prépare et exécute les opérations sur l ISS Le B USOC est aussi responsable de l expérience THOR durant laquelle Andreas prendra des images des orages à partir de l espace METERON METERON Multi Purpose End To End Robotic Operation Network développe les réseaux de communication les interfaces robotiques et le matériel pour gérer des robots à partir de l espace et devrait permettre à l Europe d explorer les surfaces de la Lune de Mars et d autres planètes La station spatiale internationale sert de banc d essai les astronautes contrôlant des robots sur Terre Le projet inclut une coopération entre les agences spatiales de l ISS NASA ESA Roscosmos et le DLR Allemagne dans le but de développer les technologies nécessaires Les équipes d opération et d ingénieurie du B USOC délivrent un support opérationnel à METERON en assurant la connectivité entre l ISS et les sites de l ESA où se trouvent les robots THOR THOR observera les phénomènes lumineux liés aux orages intenses en utilisant des caméras optiques Andreas Mogensen prendra des images d éclairs géants et de nuages d orage à partir des fenêtres de la station spatiale internationale Les objectifs de l expérience sont directement reliés à ASIM Atmosphere Space Interaction Monitor une future charge utile danoise du module européen de l ISS conçue pour une analyse détaillée de ces phénomènes L ESA a délégué la responsabilité opérationnelle d ASIM au B USOC B USOC Le B USOC est

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/nouvelles-presse/2015-08-31-astronaut-rover.html (2016-04-27)
    Open archived version from archive

  • Nouvelle mission pour l'IASB
    première phase officielle de la mission A la mi 2017 l ESA décidera lequel de ces trois candidats sera sélectionné pour le lancement en 2025 La mission THOR Les objectifs scientifiques de THOR sont liés à la turbulence dans les plasmas un des processus les plus fondamentaux de l univers mais aussi un des moins bien compris La turbulence se produit sur une très large gamme d échelles spatiales et conduit à la dissipation de l énergie entrainant souvent le plasma dans des états hors équilibre Les deux environnements dans lesquels la turbulence des plasmas spatiaux est principalement étudiée sont le vent solaire et la magnétogaine terrestre La mission THOR utilisera un satellite en rotation pointant le Soleil en permanence Il sera lancé depuis Kourou par une fusée Ariane 6 2 aux alentours de 2025 La durée nominale de la mission est de 3 ans Le satellite portera un ensemble de 10 instruments pour les mesures in situ des champs électriques et magnétiques et pour caractériser les électrons et les ions Le défi principal est d acquérir ces données sur les paramètres plasma et sur les champs avec une résolution temporelle très élevée d où la nécessité d une instrumentation

    Original URL path: http://www.bira-iasb.be/fr/nouvelles-presse/2015-06-10-THOR.html (2016-04-27)
    Open archived version from archive