archive-be.com » BE » 2 » 20A.BE

Total: 13

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • "L'Amicale des anciens du 20e Régiment d'Artillerie"
    découvrirez la vie du 20e Bataillon d Artillerie tout au long de ses septante ans d existence Le texte relatant l historique du Bataillon a été réalisé sur base du travail fait à l ERM par le Major Richard de Hennin Qu il en soit particulièrement remercié ainsi que ceux et celles sans qui ce site n aurait pu voir le jour Bonne visite Marc Gardien de l Étendard et

    Original URL path: http://www.20a.be/ (2015-11-27)
    Open archived version from archive


  • La création du 20A
    effectif est au complet et le Major Hautem le commande Il se compose de trois batteries de quatre canons de type Bofors Octobre 1935 voit le Major Gennart reprendre le Commandement du Groupe d Artillerie des Chasseurs Ardennais Une batterie école est crée peu de temps après et déménage à l automne 1936 pour Namur Avril 1937 le groupe d artillerie rejoint lui aussi la caserne Léopold avant de s installer à Flawinne au début de la crise internationale de 1938 Pendant délicate période le groupe comme toute l armée belge est mis sur pied de paix renforcé et rejoint son cantonnement de mobilisation à Suarlée Une fois au complet il gagne ses positions opérationnelles situées à Antheit pour l État major au nord de d Andenne pour la première batterie et les environs immédiats de Huy pour les deux autres batteries La signature des accords de Munich le 29 septembre met fin à cette période Le lendemain le groupe est transformé en Régiment d Artillerie de la Division des Chasseurs Ardennais Il comprend deux groupes motorisés L un composé de deux batteries de canons de 75 mm de type Bofors l autre de deux batteries d obusiers de 105

    Original URL path: http://www.20a.be/creation.htm (2015-11-27)
    Open archived version from archive

  • Les villes de garnisons
    pour la première fois une citation écrite d Aix la Chapelle nommée Aquis villa par le roi Pepin le Bref Près de trente ans après l Empereur Charlemagne y fit construire un palais et entreprit la construction d une basilique octogonale à coupole qui fut à l origine de la cathédrale actuelle composée de trois partie distinctes au centre la Chapelle Palatine de Charlemagne à sa gauche le ch ur gothique et à droite la tour néo gothique Ville impériale ce n est pas moins de trente princes qui y furent couronnés entre 936 et 1531 Aachen fut la première ville allemande occupée par les troupes américaines en 1944 Nos troupes y cantonneront elles à partir de 1946 C est dans sa banlieue au quartier Tabora situé à Brand plus précisément que le 20A occupera son premier cantonnement en F B A le 2 avril 1951 Le 14 mai 1955 la marche du 20A est officiellement jouée pour la première fois par la musique de la 1ère Brigade d Infanterie à l occasion des fastes régimentaires Le 28 octobre 1959 Sa Majesté le Roi Baudouin visita les unités de la garnison et s entretint notamment avec le commandant de la batterie J le commandant A Fairon Retour début de page Westhoven Située dans la banlieue de Cologne Köln Westhoven se positionne sur la rive droite du Rhin Le 20A tiendra garnison au quartier Nieuport du 8 décembre 1960 au 12 septembre 1962 Le 21 avril 1961 le bataillon aura l honneur de recevoir la visite de S M le Roi Baudouin Retour début de page Werl Le 20A séjournera 31 ans dans cette cité westphalienne Du 12 septembre 1962 au 30 juin 1993 Petit brin d histoire à la découverte de la ville Résidence des Comtes de Westphalie au IXe

    Original URL path: http://www.20a.be/garnisons.htm (2015-11-27)
    Open archived version from archive

  • Les focus du 20A
    Pays Bas et du Grand duché de Luxembourg Devenu aujourd hui un camp aux occupations multinationales et inter armes l on y découvre la Maison du 20A ainsi que le Truschbaum museum qui retrace son histoire plus que centenaire L entrée est gratuite et un accès pour les moins valides y est aménagé Lui rendre visite Le régiment des Chasseurs ardennais La hure présente sur l insigne de notre Bataillon l atteste il a été le soutien de l un des plus prestigieux régiments de notre armée Le Régiment des Chasseurs ardennais Ce Régiment aux nombreuses citations se porte aujourd hui garant de la sécurité du territoire national et peut être appelé pour intervenir en portant aide ou secours à des institutions et ou blessés lors de catastrophes Il participe également aux missions de soutien de la Paix dans le cadre de l OTAN Découvrez ce Régiment et sa Fraternelle qui comprend à ce jour environ cinq mille cinq cents membres dont moins de la moitié sont encore des anciens combattants de 1940 Lui rendre visite Le Fort d Eben Emael Lieu symbolique pour notre bataillon l e fort d Eben Emael était et est toujours un domaine militaire Construit contre le canal Albert le fort était d une haute importance stratégique pour la défense de la Belgique côté Est Son musée qui couvre toute l histoire du début du fort jusqu au jour de l attaque regorge de cartes et de photos d époque ou récentes Une maquette du fort et divers uniformes complètent cet ensemble Vous y découvrirez également des armes telles que l originale mitrailleuse Maxim des canons des munitions des règlements des manuels d instruction et autres instruments ou répliques de charges creuses Lui rendre visite Arlon Première ville de garnison du 20A l histoire atteste

    Original URL path: http://www.20a.be/focus.htm (2015-11-27)
    Open archived version from archive

  • Contacter l'Amicale des anciens du 20e Régiment d'Artillerie"
    de l ASBL Par écrit Mr Philippe Collet Secrétaire ASBL 20A 20A Camp d Elsenborn B 4750 Elsenborn Tel bureau 080442162 Le webmaster Marc Van Malderen La création La mobilisation La campagne 40 45 L après guerre Les villes marraines

    Original URL path: http://www.20a.be/contact.htm (2015-11-27)
    Open archived version from archive

  • La mobilisation
    Une nouvelle batterie d obusiers de 105mm est mise sur pied et rejoint le 3e groupe à Saint Georges après un mois d instruction La dénomination de 20e Régiment d Artillerie est reçue le 11 janvier 1940 Il reste en appui de la 2e division des Chasseurs ardennais Le 15 février 1940 un nouveau groupe composé de 3 batteries d obusiers de 105 mm est créé son effectif se compose principalement d effectifs des autres armes Ce groupe rejoindra le régiment le 16 avril Cette quatrième batterie accueillera S M la Reine Elisabeth lors d une visite aux troupes déployées dans le secteur de la 2 Div ChaA aux environs de Couthin Bien qu appartenant toujours à l artillerie du VII Corps d Armé le 20A passe en appui de la 7 DI qui est déployée dans le secteur du canal Albert entre Lixhe et la bande de Briedgen Il relève le 11A le 29 avril La relève ne se fait pas sans peine le 11A qui dispose de 12 batteries a une organisation différente de celle du 20A Le soir du 9 mai le réajustement qui s impose n est pas encore terminé L ordre pour l emploi de l artillerie qui a été annoncé par l ordre provisoire de la défense du canal Albert n est pas encore diffusé le plan des feux a été adapté mais encore complètement remanié Le Commandant du 20A est devenu Commandant de l Artillerie de la 7 DI et son PC est installé à côté de celui de la 7DI En plus des feux de son régiment il dispose de ceux du fort d Eben Emael Deux groupes du 14A constituent le Sous groupement Est de l artillerie de Corps sont déployés dans le secteur 7 DI mais Il n existe aucune

    Original URL path: http://www.20a.be/mobilisation.htm (2015-11-27)
    Open archived version from archive

  • La campagne de 1940
    drame à la 4e Batterie L encerclement est imminent Le Commandant Dalcq décide de profiter de l obscurité pour tenter le repli de la batterie 01 30 h Les pièces sont mises en bataille et la colonne s ébranle dans la nuit Elle prend la direction de Mopertingen par un chemin creux Après 1 5km la batterie est surprise par des éléments ennemis qui infestent déjà la région Une vive fusillade éclate dans l obscurité Le Cdt Dalcq et cinq artilleurs sont tués encerclés la plupart des hommes sont capturés d autres réussiront à s échapper à la faveur de l obscurité A l aube Débouchant des têtes de ponts conquises la veille les 3e et 4e Panzer division passent à l attaque puissamment appuyée par la Lutfwaffe L avance allemande est irréversible ce qui reste du 2e Carabiniers pris à revers est submergé anéanti ou se replie sur Mopertingen Le 18e de Ligne subit le même sort L ennemi s empare de Lafelt et progresse vers l ouest Au 2e Grenadiers les allemands qui ont bousculé le18e de Ligne se rabat sur le flanc gauche des Grenadiers qui s étend sur 9km Face à l attaque d unités blindées les 2e Carabiniers 18e de Ligne et 2e Grenadiers doivent céder le terrain 07 30hr Les lisières de Vlijtingen sont atteintes par l ennemi Subitement exposés en première ligne et encerclés les artilleurs continuent cependant à effectuer les tirs qui leur sont demandés Ils seront forcés au repli ou à la reddition Mais non sans avoir rendu leur pièces inutilisables Au groupement d appui direct du 2e Carabiniers Dès le début de l attaque le groupement exécute de nombreux tirs de concentration principalement sur les ponts de Briegden et de Vroenhoven 07 40hr L ennemi s est infiltré dans Rosmeer tout près de l endroit où se trouve le PC du III 20A et du groupement d appui direct Le Commandant du groupement le Major Renson organise la défense rapprochée de son poste de commandement avec l aide des fantassins rameutés au passage 09 00hr Le Major Renson se voit forcé au repli il en est de même de ses trois batteries Avant de se replier les pièces sont mises hors service Le Commandant du II 20A coupé de son commandement de groupement reprend avec sa 5e batterie restante l appui du 2e Carabiniers Apprenant le repli du 2C il ordonne à sa 5e batterie de gagner la position de repli prévue à Berg Pendant le repli un tracteur verse dans le fossé Le Major Renson est obligé d ordonner la destruction d une pièce Au groupement d appui direct du 18e de Ligne 1er groupe Toute la nuit le I 20A continue ses tire de harcèlement et d interdiction sur le pont de Vroenhoven et le massif du Fort d Eben Emael Mais très vite l ennemi s infiltre et parvient à encercler les positions du groupe Le Commandant du groupe fait sauter ses pièces juste avant d être fait prisonnier Vers 09 00 hr c est sous le feu de l infanterie ennemie que la 2e batterie fait également ses pièces et tente désespérément de décrocher Le Lieutenant Hallet perd la vie et le Commandant de batterie est fait prisonnier Au groupement d appui direct du 2e Grenadiers 4e groupe Bien que n ayant pas Vroenhoven dans son secteur d action ce groupe reçoit également au cours de la nuit l ordre d effectuer des tirs de concentration sur ce point névralgique Les pièces sont débêchées et des travaux sont exécutés dans les épaulements pour y parvenir Les tirs de concentration se poursuivent pendant toute la matinée L avance ennemie n est pas aussi foudroyante sur le front du 2e Grenadiers que plus au nord 11 30hr L ordre d avancer les avant trains du 4e groupe est donné 13 00hr L ennemi atteint le 2e échelon d infanterie un tir d arrêt est aussitôt déclenché Au cours de l après midi sans nouvelle de la Division le Commandant du 2e Grenadiers décide en accord avec son Commandant d Artillerie de se replier dès la tombée de la nuit 17 20hr Le poste de commandement de Zussen est cerné 17 30hr Un tir est encore exécuté mais aussitôt c est la ruée de l infanterie allemande Attaquée de toute parts la 12e Batterie qui n a pu faire avancer ses avant trains n a que le temps de faire sauter ses pièces Son personnel rejoint la 11e Batterie Celle ci se replie de même que la 10e dont les munitions sont épuisées Mais les allemands sont partout la colonne a à peine parcouru deux kilomètres qu un tir nourri d armes automatiques embarquées sur les véhicules blindés ennemis embusqués la bloque au détour d un chemin Elle est encerclée et après une brève fusillade les batteries sont prises sans avoir le temps de détruire leurs pièces Plusieurs hommes sont tués ou blessés le restant est fait prisonnier Près de 850 combattants ont été fait prisonniers et parmi eux le Commandant du Régiment le Colonel BEM Rigano le Commandant du I 20A le Major Gennnart et le Commandant du IV 20A le Major Carron capturé à l aube du 12 mai La 5e Batterie Au II 20A le Capitaine Commandant Vandervelde suivi de son EM et de sa batterie restante la 5e parvient à se faufiler vers l ouest avec le trois dernières pièces intactes du Régiment Le 13 mai il parvient à prendre contact avec le VII CA qui lui donne ordre de restituer une section complète au profit de la position fortifiée de Namur PFN Sous les ordres du Lieutenant Fourmarier celle ci rejoint le 1 mai une position au sud de Namur qu elle abandonne bientôt le repli étant ordonné Perdant le contact avec le VII CA durant la retraite le chef de section s incorpore à un groupe du 4RAA A St Amandsberg le 18 mai la section parvient à renouer avec le VII CA

    Original URL path: http://www.20a.be/campagne.htm (2015-11-27)
    Open archived version from archive

  • La prériode d'après guerre
    et services d une batterie Honest John et d une batterie d obusier 8 son effectif prévoit 27 officiers et 332 sous officiers et hommes de troupe Son charroi est de 94 véhicules Une unité à capacité nucléaire occupe une zone qui doit offrir les meilleurs conditions possible de dissimulation Ces missions de tir nucléaires sont exécutées à partir de position de tir extérieures distantes de 3 à 10 kilomètres de la zone de concentration La batterie 8 par contre est une artillerie à capacité classique et nucléaire En opérations du type conventionnels sont déploiement ne diffère guère de celui des autres unités de 15mm Mais dès que l emploi d armes nucléaires est envisagée la batterie abandonne sa position de tir classique et sa mise en oeuvre est identique à celle de la batterie Honest John En août 1961 un peloton de 48 hommes 4sections dénommé 3e peloton MPS rejoint le bataillon Ce peloton sera dissous en 1965 et remplace apr un de sécurité fourni par les artilleurs Appuyé initialement par par le 33e détachement US de Spich le 20A sera appuyé le 12 septembre par le 4e Détachement US constitué à Werl Le contrôle des l instruction est strict des test d évaluation sont organisés annuellement Les test de tir ATT sont contrôlés par l échelon hiérarchique en présence d observateur étrangers Les NSI et TPI sont effectués sous contrôle U S La batterie d obusiers 8 Le 1er novembre 1960 le Batterie B est crée elle comporte 5 officiers et 119 sous officiers et troupe Équipée de18 véhicules elle est dotée de 4 obusiers 8 de type M2 Celui est tracté par un véhicule chenillé de M62 de 18 tonnes LE temps de mise en oeuvre de ces lourdes pièces étant très important elle seront remplacées le 4 novembre 1963 par des obusiers M55 montées sur des châssis de char Patton M47 Le bataillon d obusiers 8 En 1968 une restructuration de la Force Terrestre entraîne la dissolution des certaines unités dont notamment celles des Commandements d Artillerie et le passage de toutes les unités d artillerie à capacité nucléaire à l Artillerie de Corps Le 3A et le 20A sont concernés Une modification de leur organisation est donc réalisée La batterie lance roquette Honest John reste opérationnelle jusqu au 31 janvier 1969 tout en préparant son passage au 3A Le 12 février elle se voit renforcée par le personnel et le personnel de la batterie B 3A La batterie B du 20A se voit également renforcée par du personnel de la batterie état major et services Deux batteries indépendantes constituent désormais le bataillon elle sont coiffées en temps de paix par un Etat Major restreint chargé de la coordination l instruction l entraînement l administration et la logistique Une batterie est constituée de 9 officiers 39 sous officiers et 147 hommes de troupe Elle dispose de 59 véhicules Son personnel et ses moyens administratifs et logistiques lui permettent de fonctionner comme unité indépendante Elle peut être

    Original URL path: http://www.20a.be/apresguerre.htm (2015-11-27)
    Open archived version from archive